Le lyonnais Meanwhile imagine des robots au service des humains

Créé en décembre 2017, Meanwhile conçoit des robots mobiles autonomes pour aider les humains, sur les marchés de l’industrie et des hôpitaux. La jeune pousse vient de décrocher le prix de l’innovation 2020 Medi’Nov, qui lui permettra de bénéficier d’un accompagnement à l’international. Elle a déjà vendu plusieurs dizaines de robots et ambitionne d’en atteindre les 300 unités vendues à compter de 2023.

Sur le campus la Doua à Villeurbanne, dans les locaux de l’INSA-Valor, la société Meanwhile conçoit des robots depuis fin 2017. « Je travaillais dans la robotique depuis 25 ans quand j’ai décidé de créer Meanwhile« , explique Sacha Stojanovic, fondateur et PDG de la jeune pousse. Son objectif : mettre à disposition des technologies au service des humains, pour que ces derniers puissent effectuer des tâches à plus haute valeur ajoutée « pendant ce temps-là » (traduction de Meanwhile).

Avec l’aide de quatre business angels, Sacha Stojanovic a fondé Meanwhile pour fabriquer des robots mobiles collaboratifs à destination des entreprises. La tâche du robot dépend du secteur d’activité qui sollicite la jeune pousse. « Dans l’industrie par exemple, le premier secteur qui nous a sollicités, nos robots récupèrent des caisses d’un îlot de travail et vont l’apporter au suivant, ce qui évite aux opérateurs humains de le faire et diminue les risques de troubles musculo-squelettiques ou d’accident du travail », détaille Sacha Stojanovic. Le robot suit des chemins virtuels pour se diriger et peut se débrouiller par lui-même à partir du moment où il a appris son environnement.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin