Innovation Meanwhile : la startup qui met le robot au service de l’humain

« C’est la deuxième version de l’Original, le premier robot que l’on a conçu. C’est le modèle le plus basique que l’on propose » explique tout sourire Sacha Stojanovic, président fondateur de Meanwhile. Quand on découvre les locaux de cette start-up au milieu de l’INSA, on peut être tout d’abord surpris. Surpris par un petit robot d’un mètre de hauteur qui se balade avec un visage souriant sur son écran. Fondée fin 2017, Meanwhile conçoit des robots collaboratifs mobiles à destination des entreprises.

« Au service de et non plus à la place de »

« Meanwhile signifie en anglais « pendant ce temps-là ». Le robot est donc attribué à d’autres tâches pour que les employés puissent se concentrer sur leur travail » précise Sacha Stojanovic. Aujourd’hui, la start-up a déjà conçu trois robots : l’Original, l’AGILOG et le MEDILOG (voir par ailleurs).

« C’est la deuxième version de l’Original, le premier robot que l’on a conçu. C’est le modèle le plus basique que l’on propose » explique tout sourire Sacha Stojanovic, président fondateur de Meanwhile. Quand on découvre les locaux de cette start-up au milieu de l’INSA, on peut être tout d’abord surpris. Surpris par un petit robot d’un mètre de hauteur qui se balade avec un visage souriant sur son écran. Fondée fin 2017, Meanwhile conçoit des robots collaboratifs mobiles à destination des entreprises.

« Au service de et non plus à la place de »

« Meanwhile signifie en anglais « pendant ce temps-là ». Le robot est donc attribué à d’autres tâches pour que les employés puissent se concentrer sur leur travail » précise Sacha Stojanovic. Aujourd’hui, la start-up a déjà conçu trois robots : l’Original, l’AGILOG et le MEDILOG (voir par ailleurs)…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin